Vous devez être inscrit sur le site pour participer à cet événement

Connectez-vous

Vous n'avez pas de compte sur le site?
Créez votre compte
  • 2018-11-23
    13:30 - 15:00
  • 2018-12-07
    13:30 - 15:00
  • 2019-01-11
    13:30 - 15:00
  • 2019-01-25
    13:30 - 15:00
  • 2019-02-08
    13:30 - 15:00
  • 2019-02-22
    13:30 - 15:00
  • 2019-03-08
    13:30 - 15:00
  • 2019-03-22
    13:30 - 15:00
  • 2019-04-05
    13:30 - 15:00
  • 2019-04-26
    13:30 - 15:00
Formateur :

Dr. Wilfrid Reid est psychiatre, psychanalyste, membre de la Société et de l’Institut Psychanalytiques de Montréal.

 

 

COMPLET

Le lien transfert-contre-transfert représente une donnée fondamentale de la situation analytique. Dans le contexte de certaines hypothèses contemporaines, ce lien relève à la fois du cadre et du processus. Du côté du processus, le travail interprétatif prend  volontiers pour objet privilégié le transfert et son ombre portée, le contre-transfert.  Du côté du cadre : toute communication dans la situation analytique, doit-on le rappeler, ne peut que transiter par le lien transfert-contre-transfert. Certes, dans notre compréhension de ce lien, le modèle de la relation d’objet s’avère actuellement très prégnant. Doit-on, ce faisant, reléguer aux oubliettes le modèle de la pulsion que Freud situe aux fondements de sa métapsychologie? Divers auteurs abordant un aspect ou l’autre de la problématique du séminaire seront tour à tour mis à contribution.

Maximum: COMPLET

Horaire: 15 rencontres le vendredi de 13h30 à 15h.

Présentation du formateur:

Dr. Wilfrid Reid est psychiatre, psychanalyste, membre de la Société et de l’Institut Psychanalytiques de Montréal. Il a été coordonnateur de l’enseignement du département de psychiatrie de l’Hôpital Sacré-Cœur de Montréal où il assume actuellement la direction du Centre de psychothérapie. Il est aussi professeur agrégé de clinique à l’Université de Montréal. Il enseigne la théorie psychanalytique depuis de nombreuses années et a écrit de nombreux articles et ouvrages. Ses travaux portent essentiellement sur l’élargissement de l’action thérapeutique de la cure psychanalytique ainsi que de la psychothérapie qui s’inspire de la psychanalyse. Ses publications lui ont valu quelques prix dont celui de la réalisation de l’année par l’Association des médecins psychiatres du Québec pour le livre La psychothérapie analytique, une diversité de champs cliniques, paru aux éditions Gaëtan Morin, en 1996, sous la co-direction de P. Doucet et W. Reid. Il a aussi reçu, en 2008, le prix Miguel-Prados, décerné par la Société Canadienne de psychanalyse pour son texte intitulé « Plaidoyer pour la monadologie freudienne ou pour en finir avec la légende d’un Winnicott antisexuel», qui est paru dans la Revue française de psychanalyse dans le numéro d’octobre-décembre 1997. En 2015, il a reçu le prix d’excellence en enseignement, prix du cinquantenaire du département de psychiatrie de l'Université de Montréal.

*RP02559-18