Soirées d'échanges et de débats

Rappelons au préalable le sens que prend  l'expression « soirée-débat » à l'APPQ. Dans notre esprit, il ne s'agit pas de polariser les positions sur un sujet donné mais plutôt d'énoncer des perspectives différentes voire des points de vue divergents — points de désaccord ou de dissonance — entre les discours présentés afin de susciter la réflexion, la mise en commun, la discussion.

C'est pourquoi, outre nos partenaires associatifs habituels — cliniciens, psychologues, psychothérapeutes psychanalytiques, psychanalystes, psychiatres, travailleurs sociaux — l'APPQ valorise et favorise l'idée de faire entendre une diversité de voix sur différents sujets d'actualité. Elle offre son hospitalité à des professionnels de différents horizons disciplinaires — sciences, sciences humaines et sociales, arts et lettres. Une rencontre inter-multi-disciplinaire comme des petites lumières dans la nuit.

Les soirées-débats ont lieu deux fois par année à l'automne et à l'hiver. Elles sont animées par Mme Chantal Saint-Jarre, membre de l'APPQ.

Le 12 octobre 2022 : La mémoire collective

  • Garine Papazian-Zohrabian est psychologue et psychothérapeute, professeure titulaire au département de psychopédagogie et d’andragogie à l’Université de Montréal, directrice scientifique de l’Équipe de recherche sur les familles réfugiées et demandeuses d’asile, chercheure au SHERPA (Recherche, Immigration et Société). Titre et résumé de sa communication à venir.
  • Nathalie Plaat est psychologue clinicienne, autrice et enseignante à la maîtrise au Centre d’études du religieux contemporain de l’Université de Sherbrooke où elle poursuit aussi des études doctorales. Elle écrit des chroniques dans le Devoir où elle invite les lecteurs à une mise en récit et à un dialogue portant sur des thèmes liés à la santé mentale. Titre et résumé de sa communication à venir.
  • Il est suggéré d’écouter le documentaire d’Hélène Magny Je pleure dans ma tête [Les traumas par les mots, ONF, 2022] avant la soirée-débat du 15 mars prochain. En ce temps où il est crucial de se sensibiliser aux enjeux liés à la migration et aux droits des enfants, ce film explore les séquelles psychologiques de la guerre et souligne l’importance de les comprendre pour aider à la réussite de l’intégration scolaire des enfants réfugiés au Québec.

La mémoire collective