•  2024-04-06
     09:00 - 12:00
  •  2024-05-04
     09:00 - 12:00

Attention, ce séminaire est maintenant complet. Veuillez communiquer avec seminaires@appq.com pour vous placer sur la liste d'attente.

Descriptif :

La psychothérapie psychanalytique propose une démarche singulière qui offre au patient la possibilité de reconnaître en lui une part de ce qui lui échappe, de façon à se dégager de ce qui peut faire répétition dans sa vie. Afin de l’accompagner dans ce processus, le psychothérapeute devra être à l’écoute de sa souffrance ainsi qu’aux moyens dont il dispose pour l’exprimer en séance. Ce projet de rencontre convie à une démarche complexe qui exige de la part du psychothérapeute une capacité d’appropriation subjective des concepts fondamentaux en psychanalyse. C’est cet impératif qui est au cœur de ce projet de séminaire. Ainsi, seront abordés des aspects fondamentaux à la base du travail analytique : les premiers entretiens, le cadre et les processus, le sexuel infantile, ainsi que le transfert et le contre-transfert.

Le premier entretien constitue un moment clé dans la démarche thérapeutique. C'est un moment très chargé affectivement pour le client, mais aussi pour le psychothérapeute et il est parfois difficile d'y voir clair. Il faut à la fois s'impliquer émotivement et prendre le recul nécessaire pour arriver à une conclusion juste et satisfaisante, et cela, en très peu de temps. Le cadre à établir en vue d'un travail de psychothérapie psychanalytique sera caractérisé par sa qualité paradoxale : à la fois régularité et fixité de la durée des rencontres, et invitation à "dire ce qui vous passe par la tête sans vous préoccuper de logique". Le processus reflètera la recherche menée conjointement par psychothérapeute et 'patient' des liens inconscients qui prévalent entre ce qui est dit ou ce qui survient dans la séance, et les enjeux fondamentaux de la personne qui consulte. Cela exigera du thérapeute qu'il développe des repères théoriques et cliniques le rendant plus sensible aux traces d’états primitifs sexuels qui impulsent, colorent et infléchissent le fonctionnement en séance. Finalement, l’installation du transfert dans la psychothérapie psychanalytique sera le véritable moteur du processus analytique. Son déploiement et son interprétation peuvent être l’occasion pour le patient d’élaborer et de dénouer des impasses et des conflits psychiques qui se répètent dans la relation avec le psychothérapeute. Il est donc important que ce dernier puisse repérer les mouvements transférentiels et contre-transférentiel, en particulier dans les moments de destructivité, afin de maintenir le contact avec le patient et de mieux comprendre ce qui se joue dans cette surprenante aventure.

Méthode pédagogique : 

Chacun des thèmes sera abordé durant 6 heures (2 séminaires de 3 heures). Les rencontres comprendront une partie théorique permettant d'établir le sujet. D’étape en étape, le développement du thème sera ponctué de références à la pratique (vignettes, illustrations cliniques) qui feront ressortir les impacts de la méthode sur la réalité clinique.

Groupe : 12 participants
Durée : 24 heures
Horaire : 8 samedis de 9h à 12h
Dates : 30 sept., 28 oct., 25 nov., et 16 déc. 2023; 20 janv., 24 fév., 6 avril, 4 mai 2024.
Modalité : en visio-conférence
Coûts (incluant les taxes) : non-membres (956 $), membres (868 $), membres en formation (650 $), étudiants avec carte (434 $), retraités (434 $), membres honoraires (434 $).

Présentation des formateurs : 

Marie-Andrée Linteau M.Ps., est psychologue, psychothérapeute et psychanalyste. Elle travaille depuis 40 ans en bureau privé (auprès d'adultes et de jeunes adultes). Elle a occupé, en outre, le poste de psychologue au Cégep de St-Jérôme pendant 7 ans et à l'université de Montréal pendant 25 ans. Elle a également supervisé des psychologues et étudiants au doctorat en psychologie psychodynamique. Elle a dirigé un bulletin pendant 17 ans, le "Vies-à-Vies", traitant de problématiques diverses : la procrastination, le narcissisme, les deuils, la vie psychique etc. Outre le séminaire qu'elle anime à la SPM, elle est co-responsable des activités pour les jeunes cliniciens à la SPM depuis 5 ans.

André Jacques M.Ps., est psychologue et psychothérapeute psychanalytique en pratique privée. Il est membre de l’Ordre des psychologues du Québec depuis 1979 et de l’APPQ depuis 2000. Il a été pendant quinze ans formateur et auteur, principalement en France, au sein d’une forme de psychothérapie non-psychanalyste (interactionniste : la Gestaltthérapie) et pendant trente-cinq ans enseignant à l’UQAM.

Ginette Hébert Ph.D., est psychologue et psychothérapeute psychanalytique. Elle est membre de l’APPQ depuis 1995. Elle a assumé des charges de cours à l’UQTR pendant 20 ans, en théories dynamiques de la personnalité, en psychopathologie dynamique et en intervention. Depuis 2012, elle a été formatrice pour l’APPQ et l’IPQ dans des séminaires en continu et des journées cliniques, notamment sur les souffrances narcissiques ainsi que sur les fondements de la pratique psychanalytique.

Étienne Le Marois D.Ps., est psychologue et membre de l’OPQ depuis 2008. Il est membre de l’Association des psychothérapeutes psychanalytique du Québec (APPQ) depuis 2017 et il est psychanalyste en formation à l’Institut psychanalytique de Montréal. Il a été psychologue pendant une dizaine d’années en psychiatrie adulte au CIUSSTR où il a travaillé auprès de patients hospitalisés et en clinique externe. Depuis 2018, il travaille à temps plein en pratique privée à Trois-Rivières auprès des enfants, des adolescents et des adultes et il offre de la supervision à des psychologues et des doctorants en psychologie.

* accréditation : RA05800-23

Références bibliographiques [+]

Lieu:  

Adresse:
N/A, Montréal, Québec, Canada

Description:

Un lien de connexion virtuel (ZOOM) vous parviendra dans votre boite courriel quelques heures avant l’activité. Veuillez vérifier avant de communiquer avec nous.

N.B. Nous ne sommes pas responsable des omissions ou des erreurs dans votre adresse courriel.