C'est en 1985 que des psychothérapeutes psychanalytiques se sont regroupés pour fonder l’APPQ. Leur objectif premier a été de permettre aux membres de l’APPQ de partager leur vision et leur expérience de la psychothérapie psychanalytique. L’association a aussi, par ses activités, cherché à susciter un rapprochement et un sentiment d’appartenance chez ceux qui en font partie. Les membres fondateurs se sont engagés à mettre sur pied un processus de formation continue destiné à favoriser l’approfondissement des connaissances théoriques et cliniques ainsi que le rayonnement de la pensée psychanalytique dans la communauté.

L’APPQ s’est dotée de critères d’admission rigoureux dès sa fondation : formation universitaire, psychothérapie personnelle, pratique de la psychothérapie et supervision. Certaines modifications ont été apportées au fil des ans pour tenir compte de l’évolution de la pratique.

L'association compte aujourd'hui environ une centaine de membres et plus de mille abonnés qui reçoivent la programmation annuelle des activités scientifiques. L'Appq a 30 ans d'existence et ses nombreuses activités cliniques, séminaires continus, journées cliniques, colloque, témoignent de sa vitalité et de son attraction tant à Montréal, Québec qu'en région.

La psychothérapie psychanalytique

J’ai fait de plus loin que moi un voyage abracadabrant
il y a longtemps que je ne m’étais pas revu
me voici en moi comme un homme dans une maison
qui s’est faite en son absence
je te salue silence
je ne suis pas revenu pour revenir
je suis arrivé à ce qui commence

G.Miron, L’Homme rapaillé (liminaire)

L’APPQ regroupe des psychothérapeutes dont la pratique s’appuie sur le cursus théorique élaboré par Sigmund Freud, ses collaborateurs et leurs successeurs. La psychothérapie psychanalytique utilise la parole, de préférence à toute autre voie, pour amener la personne qui souhaite entreprendre une telle démarche, à trouver un sens à son mal être, à dénouer les conflits psychiques qui la font souffrir et entravent sa vie affective et relationnelle.

Le psychothérapeute guide le travail en centrant ses interventions sur la « réalité psychique » du patient, c’est-à-dire sur le nœud de désirs et de fantasmes inconscients qui se manifestent dans le « transfert » véhiculé par la relation entre le psychothérapeute et le patient. Cette relation sera considérée comme un levier pour favoriser l’expression dans le présent des enjeux et des conflits psychiques enracinés dans le passé.

La psychothérapie psychanalytique cherche à favoriser une pensée libre de censure, proche des affects, permettant d’approcher par petites touches ce qui est conflictuel et d’en trouver le sens pour éventuellement s’en dégager. La personne qui entreprend une psychothérapie psychanalytique est invitée à « associer librement », c’est-à-dire à mettre en veilleuse, autant que faire se peut, la pensée rationnelle afin de faire place à l’imprévu, à l’insoupçonné… à l’inconscient. L’accès graduel à l’inconscient permettra le travail essentiel à la modification profonde et durable du rapport à soi et à autrui.
Objectifs généraux

1. Identité professionnelle:

Favoriser chez les membres le sens d'une identité et un sentiment d'appartenance à un groupe de personnes partageant des vues théoriques et thérapeutiques communes, basées sur la pensée et la pratique psychanalytique, appuyées par une formation et une expérience équivalentes, et cela, quelle que soit la profession d'origine. A cette fin, l'APPQ constitue un lieu de regroupement et de partage.

2. Formation permanente:

Favoriser et promouvoir un processus de formation permanente, ouvert aux diverses écoles de pensée à l'intérieur du champ psychanalytique, qui assure une réflexion continue chez ses membres.

A cette fin:

assurer la circulation d'informations scientifiques auprès des membres grâce à des journées cliniques, conférences, séminaires, colloques, congrès et tout autre moyens jugé pertinent;
constituer une documentation scientifique accessible;
parrainer des activités scientifiques de formation telles que séminaires de recherche, supervision;
collaborer avec toute association poursuivant des buts similaires.

3. Reconnaissance des membres:

Favoriser la reconnaissance de l'identité professionnelle des membres auprès du public et du monde scientifique et professionnel.

4. Présence sur le plan social:

Assurer une présence sur le plan social des connaissances dans le domaine de la psychanalyse.

À cette fin:

participer à des débats publics sur diverses questions d'intérêt psychosocial au moyen de conférences de presse, de participation à des émissions radio ou télédiffusées, et de tout autre moyen jugé pertinent.