La jeune fille à la perle

Delft, 1665. - La jeune Griet est engagée comme servante dans la famille du peintre Jan Vermeer. Peu à peu, le maître s’intéresse à la jeune fille charmant, sensible et douce. Le désir monte en silence, sur fond d’une vie familiale et conjugale contraignante.

Commentaire : 

Vermeer et la pénétration du regard *

Basé sur le roman de Tracy Chevalier "La jeune fille à la perle" , ce très beau film de Peter Webber nous transporte au XVIIe siècle, plus précisément en 1665, année où Vermeer a peint ce célèbre tableau. Surnommée "La Joconde du Nord" à cause de l'aura de mystère qui s'en dégage, cette toile est considérée par plusieurs critiques comme l'une de ses plus belles œuvres. C'est sans doute ce caractère énigmatique du tableau qui a inspiré à Tracy Chevalier cette très belle œuvre de fiction autour de la jeune fille qui aurait servi de modèle au peintre.

Le commentaire de ce film est fait par Suzanne Tremblay, psychologue et psychanalyste, membre de la Société psychanalytique de Montréal.

By | 2018-06-08T18:14:45+00:00 5 mai, 2006|Cinéma|0 Commentaires

Laissez un commentaire