Vous devez être inscrit sur le site pour participer à cet événement

Connectez-vous

Vous n'avez pas de compte sur le site?
Créez votre compte
  • 2019-05-17
    09:00 - 13:00
Formateur :

Mme Élyse Michon, psychologue psychothérapeute, psychanalyste.

Il n’y a pas de pratique analytique sans tiers. Le psychothérapeute d’orientation psychanalytique doit rendre compte, comme les autres, de ses obligations professionnelles, éthiques et déontologiques. Cet acte de rendre compte peut prendre plusieurs formes mais l’une d’entre elles lui est imposée par les lois qui règlementent la tenue des dossiers. Ceux-ci ne sont pas facultatifs, ils sont des documents à valeur juridique que nous ne pouvons pas tenir de n’importe quelle façon. Ce type d’écriture est-il compatible avec le travail de pensée psychanalytique? Comment penser les exigences de l’approche psychanalytique en lien avec des obligations apparemment hétérogènes imposées par la loi. L’éthique psychanalytique est-elle si éloignée de l’éthique professionnelle, et quelles en sont les hiatus et les convergences?

Cet atelier s’adresse aux psychologues psychothérapeutes analytiques qui désirent approfondir leurs façons de faire, leurs questionnements et trouver un lieu où réfléchir aux enjeux de leur pratique en lien avec la tenue de leurs dossiers. Serait un atout d’avoir déjà suivi la formation Tenue de dossiers de l’OPQ. Les psychothérapeutes membres des autres ordres sont les bienvenus à la condition qu’ils s’assurent de prendre connaissance de la réglementation de leur Ordre respectif en matière de tenue de dossier. Limité à un groupe de 25 personnes, il sera possible aux participants de soumettre à l’avance des questions qu’ils souhaiteraient voir traitées lors de cette journée.

Présentation de la formatrice

Mme Élyse Michon, psychologue depuis plus de 40 ans, exerce en bureau privé comme psychothérapeute et psychanalyste. Elle est membre de la Société psychanalytique de Montréal (SPM) et didacticienne de l’Institut psychanalytique de Montréal (IPM) où, à ce titre, elle supervise les futurs psychanalystes.

Elle s’est intéressée aux questions d’éthique et de déontologie et a été inspecteure à l’Ordre des psychologues pendant trois ans, ce qui lui a permis de réfléchir à l’impact de nos obligations déontologiques et réglementaires sur des pratiques très diversifiées. Elle a ensuite été mise à contribution à la fois comme co-conceptrice et formatrice du cours Déontologie et professionnalisme qu’elle donne depuis plus de vingt ans à l’OPQ, ainsi que la formation portant sur la tenue de dossiers. Mme Michon a enseigné plusieurs années l’éthique et la déontologie aux doctorants en psychologie à l'Université de Montréal et à l’Université de Sherbrooke.

* No d'accréditation: RAO 2366-18

 

Lieu:  

Adresse:
911 rue Jean-Talon est, local 310, Montréal, Quebec, Canada