Vous devez être inscrit sur le site pour participer à cet événement

Connectez-vous

Vous n'avez pas de compte sur le site?
Créez votre compte
  • 20
    octobre 2021,
    18:30 - 21:00

Problématique

Dans une actualité saisissante de ce début de 21e siècle :

  • celle d'une pandémie mondiale sans précédent qui a forcé les pays à se confiner et à adopter un ensemble de mesures sanitaires nécessaires et obligatoires restreignant nos libertés
  • celle des personnes âgées malades de la covid-19 massivement décédées des suites de cette infection dans les centres de soins de longue durée pendant la première vague; cohorte funèbre qui, après avoir connu une angoissante solitude de fin de vie, est partie en catimini dans un fourgon réfrigéré puis partie anonymement rejoindre un étrange cimetière
  • celle des rituels et cérémonies liées à la mort et au mort — effacés, escamotés et/ou reportés à «demain» à cause des confinements, des rassemblements restreints ou interdits
  • celle des multiples endeuillés en souffrance ayant perdu un proche dans des circonstances difficiles ou malades d’une «covid longue» handicapante qui exige un suivi médical spécialisé
  • celle de la «Journée de commémoration nationale des dix-mille cinq cent dix-huit victimes de la covid-19» le 11 mars 2021, un an après la déclaration par le directeur de l’OMS de l’état de pandémie mondiale.

Questions

  • Comment penser le deuil compte tenu de cette situation inédite et par rapport à laquelle nous étions plutôt impréparés tant individuellement que collectivement?
  • Quel rapport à la vieillesse, au grand âge, à la fin de vie et à la mort cette pandémie révèle-t-elle? Peut-on parler ici d’expérience traumatique, de douleur et de malêtre collectifs, d’une crise du sens?
  • L'expérience clinique confronte à des pluralités de deuils : qu’en est-il, avec notre patientèle, de l’expression et de l’accompagnement de la perte, des angoisses de mort? Comment compose-t-on avec les anxiétés, tensions, phobies et peurs réelles et imaginaires de nos patients en cette période de grande «fatigue pandémique»?
  • Alors que nous sommes simultanément confrontés, d’une part, à la covid-19 (un virus potentiellement mortel), aux variants et vagues subséquentes et, d’autre part, à la vaccination massive — allons-nous vers un avenir moins menaçant au plan de la santé physique mais moins assuré au plan de la santé mentale?
  • Y a-t-il quelque chose d'insolite dans l'écoute de l'inconscient alors que la pratique psychothérapique elle-même a dû déplacer son cadre classique et s'ajuster à de nouvelles modalités : écoute téléphonique, télé-consultation, séance en «présentiel» avec couvre-visage et bonne distance sanitaire? Dans un tel contexte, en quoi l'écoute analytique a-t-elle changé notre rapport au sujet?

Formule : deux invités disposeront chacun d'une période de 30-45 minutes pour nous faire part de leur réflexion. Il y aura ensuite une période de discussion d'une heure environ avec les participants. Nous fermerons la soirée par une lecture choisie tirée d'un texte lié au thème.

Invités

La soirée débat sera animée par Mme Chantal Saint-Jarre, psychothérapeute psychanalytique et membre de l'APPQ.

Chantal Saint-Jarre, Ph.D. a pris sa retraite de l’enseignement de la littérature au niveau collégial et de la pratique clinique privée. Outre de nombreux articles parus en revues (psychanalyse, littérature), elle est l’auteure d’un essai [Du sida. L’anticipation imaginaire de la mort et sa mise en discours. Éditions Denoël, Collection l’Espace analytique, 1994 —Prix littéraire du GG 1994 - catégorie Études et Essais] et de trois études littéraires portant sur des textes d’auteurs du 19e siècle français [Victor Hugo (1999), Émile Zola (2008), Jules Verne (2014) : Éditions Beauchemin / Chenelière éducation]. Membre de l’APPQ depuis 1986, elle participe actuellement à la relance et à l’animation d’une première soirée-débat portant sur le thème du deuil en temps de pandémie.

Lieu:  

Adresse:
N/A, Montréal, Québec, Canada

Description:

Un lien de connection virtuel (ZOOM)  vous parviendra dans votre boite courriel quelques heures avant l’activité. Veuillez vérifier avant de communiquer avec nous.

N.B. Nous ne sommes pas responsable des omissions ou des erreurs dans votre adresse.