• 27
    février 2016,
    09:00 - 16:30

Pour Didier Anzieu, le groupe, qui fonctionne un peu comme le rêve, est un lieu privilégié de réalisation imaginaire des désirs inconscients. Dès la formation d’un groupe, les psychés de ses membres s’arriment pour former ce que René Kaës a nommé l’appareil psychique groupal qui sera le point d’appui du travail de groupe et sera objet de l’analyse. Le dispositif analytique de groupe et sa méthode reposent sur les mêmes fondements que ceux de la thérapie analytique individuelle : libre association, neutralité, interprétation (du) des transferts multilatéraux (analystes, membres du groupe, groupe, hors groupe) et recèlent aussi certaines particularités propres à cette condition groupale. À la lumière d’éléments théoriques et techniques spécifiques au travail de groupe, les manifestations de l’inconscient observées dans ce cadre seront explorées et illustrées par le biais de vignettes cliniques. Dans un dernier temps, nous nous pencherons brièvement sur le fonctionnement et le cadre du psychodrame analytique et ses applications.

Lectures suggérées : Jacques, André et Tremblay, Suzanne (sous la direction de). L’inconscient et le groupe : la fonction de l’autre dans la psyché du sujet. Actes du Colloque de l’APPQ 2005 Joly, Pierre (2013). L’irrespirable ou l’angoisse dans les groupes analytiques. Filigrane, 21, 41-54. »

Laurence Branchereau, psychologue, psychanalyste, membre de l’OPQ, de la SPM et de l’APPQ »

Pierre Joly, psychologue, psychanalyste en formation, membre de l’OPQ et de l’APPQ

Date: samedi 27 février 2016 de 9h à 16h

Prix : Membres: 125$ / Non-membres: 160$

60$ tarif étudiant (Veuillez communiquer avec nous si vous êtes étudiants et désirez faire un paiement en ligne.)

Vérifier deux semaines avant la date prévue si l'activité est maintenue

Lieu:  

Adresse:
911 rue Jean-Talon est, local 310, Montréal, Quebec, Canada

Laissez un commentaire