L’identité au cœur des problèmes posés par la violence Les crises et les profondes transformations que traversent les sociétés actuelles ne sont pas sans modifier radicalement les repères identificatoires sur lesquels prennent appui les processus de reconnaissance et d’appartenance des individus, des familles, des groupes et des institutions. En effet, en l’espace de quelques décennies (Hellip & plus;)