Sa majesté des mouches – v.f. de ‘Lord of the flies’

Grande-Bretagne, 1963, réal. Peter Brook, d’après le roman de William Golding, V.o. anglaise avec sous-titres fr.

Un groupe de garçons issus d’un collège britannique se retrouvent naufragés sur une île déserte. Un des leurs, Ralph, est élu chef et il organise le groupe pour l’abri, la cueillette et l’entretien d’un feu de signalisation. Jack, du même âge, entraîne une partie du groupe vers la chasse au sanglier. Le camp de Ralph et celui de Jack entrent dans une intense rivalité qui mène à une issue dramatique.

Commentaire

J’ai trouvé difficile de préparer un commentaire un tant soit peu consistant sur ce film. L’intensité et la noirceur de l’histoire qui y est mise en scène, plus importantes encore dans le texte du roman de Golding, m’ont troublé. Je me suis souvenu de la réaction d’un groupe d’étudiants à qui j’avais présenté ce film comme exemple de la dérive que peut prendre un groupe laissé à lui-même. Plusieurs avaient été carrément horrifiés par ce spectacle et m’en ont voulu de le leur avoir imposé.

Commentaire par André JACQUES, psychologue, psychothérapeute psychanalytique, membre de l’APPQ, coordonateur de la série cinémas et enseignant à la Faculté des communications de l’UQAM.

By | 2018-06-08T18:14:43+00:00 25 mai, 2012|Cinéma|0 Commentaires

Laissez un commentaire