« Pas de printemps pour Marnie » E.U. 1964, Réal. Alfred HITCHCOCK, 2’O2”” V.o. anglais, ss franç.

Mark Rutland sait qu'à chaque nouvel emploi, Marnie déleste ses employeurs. Intrigué par son comportement et attiré par sa fascinante beauté, il l'engage tout de même comme secrétaire-comptable dans sa maison d'édition. Un jour, la jeune femme s'enfuit avec la caisse. Mark s'aperçoit du vol et donne le choix à Marnie entre le mariage ou la dénonciation à la police.

« Pas de printemps pour Marnie » compte incontestablement parmi les films les plus ‘psychanalytiques’ d'Hitchcock. L'intrigue purement policière cède ici la place à un suspense qui atteint une tout autre complexité : celle de la psychologie de Marnie. Dans ces conditions, les phobies du personnage jouent le rôle de l'énigme à percer.

Amal Wahbi, psychologue et psychanalyste, commentera ce film et amorcera la discussion avec la salle.

PROCHAINE SOIRÉE

Le 28 février : Three Identical Strangers (« Trois étrangers identiques »), commenté par Marcel Hudon et Celia Lillo.

Le 20 mars Les bons débarras commenté par Zarko Lanzon.

Le 17 avril, Printemps, été, automne, hiver, printemps… commenté par Daniel Bordeleau.

By | 2020-01-07T23:18:12+00:00 7 janvier, 2020|Cinéma|0 Commentaires

Laissez un commentaire