L’emploi du temps

Un homme dans la quarantaine, marié, père de deux enfants, est congédié. Au lieu de chercher un autre emploi, il erre dans sa voiture et il invente pour son entourage une position fictive dans un organisme international basé en Suisse, pas très loin de son domicile. Comme source de revenu, il prélève des sommes auprès de sa famille et de ses amis, leur promettant un rendement impressionnant. Son errance se poursuit pendant des semaines alors que montent en lui une confusion et un désespoir qu’au volant de sa voiture il enferme dans sa solitude et son silence.

Commentaire : 

Le film de Laurent Cantet L’emploi du temps se résume en quelques lignes: Vincent, consultant en entreprise, vient d'être licencié. Il cache cette déconvenue à son entourage, et s'invente un nouvel emploi à l'ONU, à Genève. Il passe ses journées et ses nuits sur la route, sur les stationnements, ou dans un refuge en montagne, apprenant par cœur de documents administratifs pour étayer la fiction de son emploi, de sa vie. Toute la semaine « en déplacement », Vincent rentre chez lui la fin de semaine et retrouve sa femme et ses enfants. Pour assurer son train de vie, il escroquera parents et amis. D'arnaques en dissimulations, sa peur de décevoir mettra en branle un engrenage dont il ne pourra plus se dégager...

Le commentaire de ce film est fait par Marie-Ange Pongis-Kandhjian, psychanalyste et membre de la SPQ.

By | 2018-06-08T18:14:44+00:00 12 mars, 2010|Cinéma|0 Commentaires

Laissez un commentaire