Il y a longtemps que je t’aime – APPQ

Il y a longtemps que je t’aime

Après 15 ans passés en prison pour un meurtre, Juliette se rend dans la famille de sa jeune sœur Léa. L’ex-prisonnière a passé toutes ces années amère, recluse et refermée sur elle-même. Maintenant en probation, elle interagit difficilement avec son beau-frère et ses nièces. Avec le temps, elle se rapproche de la famille de sa sœur et des amis de celle-ci. Son attitude change peu à peu, jusqu’à ce que Léa découvre ce qui s’est passé autour du crime pour lequel sa sœur a été emprisonnée..

Commentaire

Il y a longtemps que je t'aime est un film d'une puissance émotionnelle remarquable, d’une infinie délicatesse. Le film tire sa puissance du talent de Philippe Claudel et de l’incroyable qualité des acteurs, principalement de Kristin Scott Thomas, si prenante avec son visage nu et fragile, et de Elsa Zylberstein, elle aussi est très émouvante, délicate, au jeu intériorisé.

En laissant en suspens jusqu’à la fin les raisons de Juliette pour avoir commis le meurtre de son fils Pierre, le réalisateur Philippe Claudel met notre jugement à l’épreuve et donne libre cours au monde fantasmatique du spectateur. Il nous met sur la voie de toutes sortes de scénarios fantasmatiques, qui nous font vivre une gamme d’émotions très fortes et qui suscitent une réflexion et un questionnement sur des thématiques profondes et de nature bouleversante. En voici quelques-unes: l’infanticide, les relations fraternelles, l’euthanasie, le potentiel meurtrier en chaque un de nous, le deuil, etc.

Commentaire par Gabriela LEGORRETA, psychologue, psychanalyste et membre de la Société psychanalytique de Montréal.

Lire le commentaire

By | 2018-06-08T18:14:44+00:00 13 avril, 2012|Cinéma|0 Commentaires

Laissez un commentaire