DSM-V et réalité psychique ; quel discours possible ?

Débutant le : 2018-04-28

Heure de début: 09:00
Heure de fin: 16:30

Vous n'êtes pas identifié.

Avant de réserver une place, vous devez être inscrits sur le site et connectés.

Si vous déjà inscrits sur le site : Connexion

Nouveaux visiteurs : Inscription en ligne

Adresse:
Montréal
911 rue Jean-Talon est
local 310
Montréal, QC
Canada
Carte

Description:

Cette journée clinique s’adresse à tous les psychologues et psychothérapeutes soucieux de réfléchir à leur pratique clinique et à mieux situer leur offre psychothérapeutique face aux multiples représentations de la souffrance mentale qui circulent actuellement dans l’espace public via le langage diagnostique du DSM. Nous décrirons l’évolution du paradigme psychiatrique de l’évaluation des troubles mentaux dans une perspective historique, épistémologique et clinique et discuterons de la manière dont le langage qui en est issu a infiltré, partant du champ médical, tout le tissu social. Nous illustrerons par plusieurs exemples tirés d’une pratique en médecine familiale en quoi les diagnostics tendent à être employés par divers protagonistes pour traduire et signifier une multitude de problématiques médicales, psychologiques, sociales et administratives. Nous discuterons des défis cliniques associés à l’omniprésence de ce langage et comment demeurer à l’écoute des enjeux identitaires et relationnels qu’il tend à simplifier et masquer. Sera juxtaposé à ce parcours un examen de la méthode psychanalytique telle qu’elle fut développée par Freud au contact de la psychopathologie et les développements subséquents en psychanalyse portant sur ce qui est mobilisé lors du premier entretien. Nous explorerons plus spécifiquement le basculement épistémologique suscité par la prise en compte de la réalité psychique dans la relation thérapeutique et le décentrement engendré face à l’approche positiviste du DSM. Cela servira de point d’appui à des réflexions sur l’éthique de l’écoute et de la présence à l’autre, au plus près de la clinique quotidienne.

Formatrice : Mme Marie Leclaire, psychologue et professeure adjointe au département de médecine familiale et de médecine d’urgence de l’UdeM

Lectures suggérées : À venir